Restaurant2018-01-04T18:47:42+00:00
Hotel Alkar restaurant

Restaurant

Bienvenue!

Chers clients du restaurant Alkar, nous sommes heureux que vous lisez ces lignes – ça veut dire que vous êtes déjà intéressé par notre offre gastronomique. Laissez-nous vous présenter la meilleure façon de connaître la nouvelle région, la nouvelle ville ou le nouveau pays – par sa offre gastronomique. Le principe de notre restaurant est de préserver et de promouvoir nos plats traditionnels. Goûtez la cuisine locale de la région de Cetina, qui vous restera sûrement dans une longue et belle mémoire. Tous les plats sont préparés de produits locaux provenant de producteurs locaux, et nos excellents chefs sont des experts qualifiés de leur profession.

À part de la cuisine traditionnelle, nous offrons une cuisine standard et moderne, entièrement adaptée aux souhaits de nos clients.

Venez et goûtez  de nombreuses spécialités locales!

LA GASTRONOMIE

Sinj est un véritable paradis pour les gourmands, célèbre pour ses plats très savoureux et uniques. Sauf les fameux Arambaši, les gens de Sinj, toujours accueillant, vous offrira volontiers diverses spécialités telles que des grenouilles, des crabes de rivière, des truites de Cetina, des rafioli de porc et de nombreuses spécialités caractéristiques du Zagora de Dalmatie.

Arambaši sont les plus célèbres spécialité de la cuisine de Sinj, récemment protégés en tant que patrimoine culturel immatériel. Le nom provient probablement d’un mot turc de Haramba (le chef des haïdouks, et en Sinjska Alka, un tournoi de chevalerie à Sinj, le chef des assistants des Alkars). Les Arambaši sont une partie indispensable des menus de fête, pour la célébration de Pâques, Noël, Grande Dame, Alka, etc. Arambaši se composent de boeuf haché, bacon séché haché, qui avec des épices (l’oignon, l’oignon rouge, le persil, le poivre, le sel) se plie dans les feuilles de chou aigre. Ils se mettent dans un bol sur un morceau d’os de bovin, on les couvre avec chou aigre finement coupé, ensuite on ajoute un morceau de prosciutto ou de boeuf séché et plusieurs saucisses domestiques (sudžuk). Nous versons de l’eau sur tout et cuisons sans mélange pendant plusieurs heures. Les gens de Sinj souligneront jalousement la différence entre leurs Arambaši et leur sarmi ordinaire. Selon la recette traditionnelle, il est explicitement indiqué que la viande d’Arambaši est hachée et ne se moud pas, comme dans le cas des sarmi ordinaire, dans lequel nous mettons aussi du riz, ce qui n’est pas le cas des Arambaši.

Une autre spécialité de la cuisine de Sinj, sans laquelle il n’y a pas de fête à Sinj, mais ce n’est pas rare non plus de les voir dans le menu du jour. Excellente dans leur simplicité, ils sont faciles à préparer, connus comme de délicieux desserts, mais ils sont également excellents avec un verre de vin, ainsi que avec du fromage ou du jambon fumé dalmate. Il est nécessaire de tamiser et mettre du sel dans 1 kilogramme de farine de blé, ajouter 2 oeufs entiers, ajouter 2 cuillères à soupe de sucre et de l’eau chaude. Tous se mélangent bien avec la cuillère – la densité de la pâte doit être  comme pour les crêpes. Les femmes au foyer de Sinj découvrira le secret et conseillera d’ajouter une eau-de-vie au mélangeur afin que les beignets ne tirassent pas beaucoup de graisse de la cuisson. Il est necésaire de mettre beaucoup du beurre maison dans une casserole. Quand il se réchauffe bien, on met de la pâte pour les beignets, longues et fines. Si désiré, vous pouvez les couvrir avec du sucre.

Les gens de Sini diront que les beignets sont les mieux adaptés à le célèbre jambon fumé dalmate de Sinj. Cette délicatesse, avec un goût particulier, a une longue et enviable tradition de production à Sinj. Grâce aux secrets des traditions transmises de génération en génération, mais aussi aux règles de conservation strictes, à la position géographique favorable et au vent froid des montagnes environnantes, le jambon fumé est l’un des produits croates les plus originaux. Chaque année, il dirige l’offre sélectionnée à la foire nationale du jambon, dont l’hôte traditionnel est la ville de Sinj.